Dans ce nouvel article je vous propose de découvrir les mystères de la fabrication des émaux de Braire en vidéo.

Fabriqués en France, à Briare dans le Loiret, ces carreaux très prisés des mosaïstes, autant amateurs que professionnels méritent je crois notre attention.

Depuis plus de 150 ans :briare emaux boutons

Cette manufacture Française, crée au milieu du XIX siècle, par Mr. Jean-Félix Bapterosse ingénieur.

A l’origine Cette manufacture fabriquait des boutons !

Extrait du site des émaux de Briare : page musée : voir l’original ici

briare museeManufacture des Émaux de Briare

Historique

Jean-félix BAPTEROSSES fut, dans la deuxième moitié du XIXème siècle, ce que l’on appelle aujourd’hui un « capitaine » d’industrie. Né le 2 septembre 1813 à Bièvres, près de Paris, il manifeste très jeune d’étonnantes qualités inventives dans le domaine de la mécanique ainsi qu’en témoignent les brevets qu’il a déposé entre 1837 et 1843.

 

En 1843, il se rend en voyage d’étude en Angleterre où il visite les premières usines de fabrication de boutons: celle de Minton, le grand céramiste anglais et celle de Chamberlain dans lesquelles on ne frappe qu’un seul bouton à la fois. Il y constate leur impossibilité à industrialiser davantage leur production et prend également connaissance d’un brevet concernant une nouvelle pâte utilisée par Minton.

 

Tous les éléments qui vont donner naissance à sa plus grande invention sont alors réunis. De retour en France, il se met au travail et, le 4 novembre 1844, il dépose le brevet de sa première machine à fabriquer les boutons…………

La fabrication des émaux de Briare se divise en quatre phases :

(résumé texte de la vidéo qui suit)

  • -1- Fabrication de la pâte d’émail appelée calcine.
    Elle est constituée de sable de roche cristalline et de fondant, ces éléments sont mélangés entre eux puis fondu à haute température, en refroidissant rapidement cette pâte on obtient des granulés.
  • -2- Atomisation et broyage à sec.
    Une partie de la calcine est broyée dans de l’eau, avec l’ajout de composants minéraux (Brianite, verre et sable) ce mélange obtenu s’appelle la barbotine. Puis cette barbotine est transformée en granulé dans l’atomiseur après le tamisage. Il faut distinguer les granulés blanc qui servent de support aux mosaïques et d’autre part les granulés colorés (calcine de couleurs) qui constituent la matière pour les carreaux colorés dans la masse. Le reste de la calcine est broyé à sec pour donner la poudre d’émail et l’émail liquide
  • -3- Pressage des carreaux .
    Les carreaux gémés sont pressés avec des granulés blanc, puis recouvert d’émail liquide et de calcine broyée, les carreaux de couleurs pleine masse sont pressés avec les granulés de couleur.
  • -4- La cuisson.
    Tous ces carreaux vont se diriger vers le four pour la cuisson, qui demande une grande précision en ce qui concerne les palliers de température et les temps de cuisson.

Vidéo produite par le fabricant Français : Émaux de Briare

 

Jacques