Un sujet proche de la mosaïque les calades :

Ce terme désigne des chemins, des allées, des espaces ou des rues, dont le sol est habillé de pierres ou de galets et qui forment généralement un motif géométrique.

Pourquoi ne pas réaliser une calade dans votre jardin ou pour une allée ?

Je tiens à remercier François Dovillez qui m’a autorisé à illustrer cet article avec des photos de ses réalisations.

Définition et origine du mot

François Dovillez

image François Dovillez

Voilà ce que nous apprends Wikipédia : lien vers l’article original

 

Calade est la francisation du terme de la langue d’oc calada signifiant : la pierre silencieuse qui sert à paver les rues  – le pavé, la rue pavée.

Trois hypothèses ont été émises :le mot viendrait de l’occitan calar signifiant descendre, d’une racine gauloise cal- signifiant pierre, ou enfin du latin callis désignant un chemin piétonnier étroit.

Le principe de fabrication

La surface est délimitée par des pierres plus grosses qui forment une ou plusieurs zones. Elles sont  au même niveaux que les autres, mais sont enfoncées plus profondément dans le sol.

Chaque zone est remplie de pierres plus petites généralement posée sur le chant et très serrées entre elles.

Les pierres sont posées :

  • soit directement sur la terre
  • soit sur du sable
  • soit sur un mortier à base de chaux

Mise en oeuvre

François Dovillez

image François Dovillez

  • délimiter la zone à l’aide de cordeaux.
  • décaisser la surface (creuser pour obtenir le résultat au bon niveau).
  • pour stabiliser l’ouvrage déposer au fond du remblais, ou des pierres concassées, égaliser et tasser.
  • recouvrir soit de terre, de sable (humide) ou de mortier.
  • réaliser un coffrage en bois sur lequel vont s’appuyer les pierres du bord.
  • posez les pierres du bord en les enfonçant jusqu’au niveau de votre coffrage.
  • posez les pierres intérieures et les serrant au maximum.
  • Arrosez légèrement l’ouvrage (pour le sable et la terre).
  • Damez l’ensemble à l’aide d’un maillet en caoutchouc ou d’une planche avec une massette.
  • comblez les joints avec soit de la terre du sable ou de la chaux.
  • passez à la zone suivante.

Les motifs possibles

Bien entendu comme pour une mosaïque, vous êtes maître de représenter ce qui vous plait.

Il est bien sur plus aisé de faire des motifs géométriques.

Il faut tenir compte du fait que vous allez être limité par les différentes variétés de pierres, galets et cailloux que vous aurez pu vous procurer.

Il est donc préférable de stocker et trier vos pierres en premier, ensuite selon votre richesse vous aller pouvoir envisager le décor que vous pourrez réaliser.

Je vous recommande le site de François Dovillez artiste en Calades  :

visiter son site cliquez ici

Vous allez admirer son travail remarquable qui ne manquera pas de vous inspirer

pour terminer voici une dernière photo d’une de ses réalisations : Bravo !!

François Dovillez

Jacques