Vous m’avez demandé de faire un article sur les smalts, et c’est avec grand plaisir que je passe à l’action. C’est une matière exceptionnelle, avec une palette de couleur incroyable pour tous les mosaïstes qui sont toujours en recherche d’une nouvelle teinte. Nous voilà partis en Italie …

Comment parler des émaux vénitiens sans parler de Ravenne en Italieémaux véniciens

Si vous ne savez pas où passer vos prochaines vacances, voici la destination idéale pour les fans de mosaïque : Ravenne en Italie. Vous aurez de quoi vous remplir les yeux en admirant le travail, les couleurs brefs de quoi en perdre la voix. Ravenne s’est vue parée de mosaïques entre le V ème et le VII ème siècle, le but des ces oeuvres était de mettre en avant et en valeur le christianisme. Plusieurs monuments de Ravenne sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

Fabrication des smalts

Les émaux vénitiens sont fabriqués à partir d’une pâte de verre, les couleurs riches sont obtenues en ajoutant un savant mélange d’oxydes métalliques. Une fois la pâte colorée, une boule est soit aplatie soit laminée pour obtenir une galette d’environ 1 cm d’épaisseur. Ces galettes ou tuiles sont ensuite découpées, en morceaux soit de 1 par 1 cm soit de 1 par 2 cm. La face utilisée sera la tranche issue de la coupe, car elle est beaucoup plus brillante que les surfaces de la galette qui ont été en contact avec le métal lors du pressage.

La coupe des émaux vénitiensoutils smalts

Les mosaïstes utilisent trois types d’outils pour réaliser les coupes.

  • Le coupe verre pour débiter les tuiles, ce qui permet de faire des « prés-coupes », dans les quelles il sera plus facile par la suite de façonner les tesselles
  • La marteline et le tranchet (ou le taillant). C’est l’outil traditionnel pour couper cette matière, certains recommandent une marteline en carbure de tungstène plutôt que le modèle en acier. Cependant les deux modèles donnent de bons résultats.
  • Le troisième outil est la pince à molette qui donne aussi un résultat satisfaisant.

A noter que les fabricants eux, utilisent une machine pour découper les tesselles pour la vente, c’est une sorte de massicot démultiplié avec des lames en carbure.

Les particularités des smalts vénitienstesselles smalts

  • Une palette de couleurs sans limites.
  • Les tesselles obtenues sont d’épaisseurs différentes.
  • Une consommation d’environ 15 kg au mètre carré.
  • Les joints sont souvent déconseillés, en raison des irrégularités  et des petites bulles qui forment des trous en surface. Jointée votre mosaïque perdra de son éclat.
  • Dernier point, son prix qui reste élevé.

Les méthodes recommandées

  • Pose directe au ciment colle, de manière à pouvoir gérer les différences d’épaisseurs.
  • Pose indirecte, en utilisant un support provisoire comme de la tarlatane ou du filet.
  • Méthode dite de Ravenne, qui consiste à une pose directe provisoire, suivi d’un transfert indirect provisoire avant la pose définitive.

Voilà pour cette petite introduction aux émaux vénitiens, si vous avez des question je tenterai d’y répondre avec plaisir.

Jacques