émaux véniciens

Vous m’avez demandé de faire un article sur les smalts, et c’est avec grand plaisir que je passe à l’action. C’est une matière exceptionnelle, avec une palette de couleur incroyable pour tous les mosaïstes qui sont toujours en recherche d’une nouvelle teinte. Nous voilà partis en Italie …

Comment parler des émaux vénitiens sans parler de Ravenne en Italieémaux véniciens

Si vous ne savez pas où passer vos prochaines vacances, voici la destination idéale pour les fans de mosaïque : Ravenne en Italie. Vous aurez de quoi vous remplir les yeux en admirant le travail, les couleurs brefs de quoi en perdre la voix. Ravenne s’est vue parée de mosaïques entre le V ème et le VII ème siècle, le but des ces oeuvres était de mettre en avant et en valeur le christianisme. Plusieurs monuments de Ravenne sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

Fabrication des smalts

Les émaux vénitiens sont fabriqués à partir d’une pâte de verre, les couleurs riches sont obtenues en ajoutant un savant mélange d’oxydes métalliques. Une fois la pâte colorée, une boule est soit aplatie soit laminée pour obtenir une galette d’environ 1 cm d’épaisseur. Ces galettes ou tuiles sont ensuite découpées, en morceaux soit de 1 par 1 cm soit de 1 par 2 cm. La face utilisée sera la tranche issue de la coupe, car elle est beaucoup plus brillante que les surfaces de la galette qui ont été en contact avec le métal lors du pressage.

La coupe des émaux vénitiensoutils smalts

Les mosaïstes utilisent trois types d’outils pour réaliser les coupes.

  • Le coupe verre pour débiter les tuiles, ce qui permet de faire des « prés-coupes », dans les quelles il sera plus facile par la suite de façonner les tesselles
  • La marteline et le tranchet (ou le taillant). C’est l’outil traditionnel pour couper cette matière, certains recommandent une marteline en carbure de tungstène plutôt que le modèle en acier. Cependant les deux modèles donnent de bons résultats.
  • Le troisième outil est la pince à molette qui donne aussi un résultat satisfaisant.

A noter que les fabricants eux, utilisent une machine pour découper les tesselles pour la vente, c’est une sorte de massicot démultiplié avec des lames en carbure.

Les particularités des smalts vénitienstesselles smalts

  • Une palette de couleurs sans limites.
  • Les tesselles obtenues sont d’épaisseurs différentes.
  • Une consommation d’environ 15 kg au mètre carré.
  • Les joints sont souvent déconseillés, en raison des irrégularités  et des petites bulles qui forment des trous en surface. Jointée votre mosaïque perdra de son éclat.
  • Dernier point, son prix qui reste élevé.

Les méthodes recommandées

  • Pose directe au ciment colle, de manière à pouvoir gérer les différences d’épaisseurs.
  • Pose indirecte, en utilisant un support provisoire comme de la tarlatane ou du filet.
  • Méthode dite de Ravenne, qui consiste à une pose directe provisoire, suivi d’un transfert indirect provisoire avant la pose définitive.

Voilà pour cette petite introduction aux émaux vénitiens, si vous avez des question je tenterai d’y répondre avec plaisir.

Jacques

15 réponses pour “Les smalts ou émaux vénitiens”

  • Bonjour Monsieur alin merci pour ces articles je desire fabriquer moi meme des tesselles venitiens, quelle est la differences entre les tesselles en pate de verre et Les smalts venitiens,pouvez vous s.v.p me donner la recette exacte pour n importe quelle quantité de smalts venitiens??

  • bonjour
    je suis traductrice à partir de l’italien
    juste une question : dans les documents que je commence à consulter avant de traduire un livre sur la technique de la mosaique du mirco filé, il me semble comprendre qu’il y a une différence entre les « émaux » et les « smaltes » ? j’aimerais avoir votre avis sur ce terme (smalto, en italien) Existe-t-il une différenceentre « émaux » et « smaltes »? je cherche le terme qui se rapporte au matériel fabriqué à base de pâte de verre
    Un tout grand merci si vous arrivez à m’éclairer !
    Amitiés
    Silvia

  • Bonjour Jacques,

    J’espère que tu as bien commencé l’année avec Elisabeth et je vous présente à tous deux tous mes vœux !
    Tous mes vœux également aux fidèles du Blog !!!! et beaucoup de projets partagés !
    Un grand merci d’avoir répondu à mon appel en postant cet article. Et merci d’avoir pris le temps Jacques.
    Je languis de faire une virée à Ravennes… J’avoue que travailler les smalts m’attire beaucoup mais compte tenu du prix je préfère me faire la main pour l’instant et aller m’inspirer sur place. Il parait que l’on peut visiter les ateliers de mosaïstes 🙂
    J’ai eu, pour Noël, la meuleuse Krystall 2000S 🙂 ! Un vrai bonheur !
    C’est vraiment génial ! Je peux réparer du coup mes erreurs de coupe… Et en plus on peut meuler le grés, les pierres, le marbre (j’ai essayé sur un petit bout) et le verre bien sûr ! Du coup j’avance un peu plus vite sur mon projet. Je pourrais bientôt t’envoyer une photo pour avis, conseils, etc.
    Je voulais faire partager cette expérience pour ceux ou celles qui auraient une hésitation sur l’achat de cette machine !
    Ma prochaine étape serait d’investir dans une scie diamant mais alors là… Il y en a bien une qui s’adapte à la meuleuse Krystall mais je ne sais pas si elle est aussi compatible pour le grés, marbre etc… J’avoue être un peu perdue ! A l’occasion si tu pouvais faire un article là dessus ce serait top ! Peut être que quelqu’un est dans la même interrogation que moi.

    Encore merci pour cet article qui comme tous les précédents sont vraiment intéressants et donne la patate pour avancer !!!
    A très bientôt à tous les deux !

    • Bonjour Nathy
      Elisabeth se joint à moi pour te souhaiter aussi nos meilleurs vœux.
      Pour nous l’année commence bien, nous avons démarré une nouvelle activité qui devrait nous permettre d’améliorer nos revenus en nous prenant très peu de temps, donc une activité très intéressante qui en plus nous permet d’aider les gens.
      Je voie que le père noël à été sympas avec toi !!! en ce qui concerne la scie adaptable oui tu peux couper le marbre et le grès. Il faut juste savoir qu’il faut avancer très lentement. Le risque est de casser ta lame qui coûte à chaque fois plus de 100€ (j’en possédais une, que j’ai revendue)
      jacques

      • Bonjour Jacques,
        Et Elisabeth bien sûr !

        Je suis très contente de savoir que l’année a bien commencé pour vous et que vous pouvez allier paliatif financier et aide aux personnes.
        Un grand merci pour ta réponse concernant la scie et l’info sur son utilisation. Si je décide cet achat (Hum… vu le prix je pense que cela attendra un peu) je me concentrerais donc sur la vitesse de coupe…

        Bonne fin de journée et à très bientôt !

  • Les émaux vénitiens restent chers en effet surtout qu’ils sont en général vendus par petites quantités ce qui fait monter les prix. J’ hésite à passer commande

    • Bonjour,
      le prix est est dissuasif mais la matière est exceptionnelle, je vous conseille toutefois de commander en tesselles de 2 x 1 ou 1 x 1 cm, en galette c’est moins cher mais difficile à couper ce qui entraîne beaucoup de pertes.
      jacques

  • Bonjour Jacques, je voudrais de faire un bijou en mosaïque, un pendentif. J’ai pensé à un support en cuir ! Est-ce faisable ? Merci et joyeuses fêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *