Vous avez souhaité que je détaille la méthode de Ravenne, je n’ai pas suffisamment de temps disponible pour vous faire un tutoriel dans les règles de l’art avec un exemple concret.

Je vais donc essayer de vous donner le plus d’informations afin de vous permettre si vous le souhaitez de vous lancer dans cette pratique assez facilement.

Voici une vidéo en Italien mais les images parlent

Le but de la méthode de Ravenne

L’intérêt de se lancer dans ce genre de méthode est de pouvoir poser les tesselles en direct sur un support provisoire afin de copier une mosaïque et de réaliser une copie fidèle.

En effet cela vous permet de choisir chaque fragment de marbre ou de smalt en tenant compte du reflet, des veines, et de constater directement le résultat.

Si vous voulez reproduire une mosaïque antique dans le moindre détail je vous recommande cette méthode.

Le support provisoire

Il faut une matière qui reste malléable assez longtemps pour pouvoir travailler jusqu’à l’achèvement du projet.

La chaux le support classique :

Le plus classique qui est utilisé dans cette méthode traditionnelle mise au point dans les années 1950 à Ravenne par Renato Signorini.

Il existe principalement deux type de chaux :

  1. la chaux aérienne (durcie avec le contact de l’air )
    connue aussi sous le nom de chaux grasse ou chaux éteinte c’est celle qu’il faut utiliser.
  2. la chaux hydraulique (durcie dans l’eau)

L’argile une variante :

L’argile crue peu être utilisée car elle va rester souple pendant longtemps, pour peu que l’on la garde couverte par un film de plastique

La plastiline autre variante :

Cette matière conserve son élasticité indéfiniment, en fait ce n’est rien d’autre qu’une variété de pâte à modeler.

Première étape préparation du support provisoire

heraklith

heraklith en panneau

Il s’agit de fabriquer un contenant.

Un fond en Heraklith (copeaux de bois assemblé avec un ciment très aéré qui permet de retenir l’eau) pour la chaux ou une planche pour les autres matières.

Avec un cadre fait de tasseaux de bois qui maintiendra la chaux, l’argile ou la plastiline.

La matière provisoire comblera ce cadre jusqu’au bord supérieur des tasseaux.

Reproduction du motif

Chaux : Reproduction du motif à l’envers sur un calque épais à l’aide d’un feutre ordinaire.

methode ravenne plastiline

méthode ravenne plastiline

Le papier calque sera piqué pour éviter la formation de bulles, puis mis en contact avec la chaux.
Les pigments du feutre vont alors être dissous par l’humidité de la chaux et le motif s’imprimera sur la surface de la chaux.

Argile et plastiline :  Reproduction du motif à l’endroit sur un papier.
le papier est posé sur la surface de travail et à l’aide d’un aiguille le papier est percé selon le dessin en faisant des pointillés.
Retirer le papier et avec une pointe finir de graver le motif dans la matière molle.

Réalisation de la mosaïque en direct

Il ne nous reste qu’a couper les tesselles et les enfoncer toutes au même niveau, dans le support provisoire qui est mou.
Vous pouvez travailler en maîtrisant directement le résultat et vous pouvez retoucher facilement votre travail.
Pour ce qui concerne la chaux et l’argile veillez à conserver votre travail sous un film plastique afin que le support ne sèche pas avant l’achèvement de votre travail.
Il est recommandé de tailler les faces arrières des tesselles en pointes de diamant (comme un pyramide à 4 faces aplatie au sommet) afin que plus tard le mortier l’emprisonne correctement.

Retrait du support provisoire

Il nous faut maintenant décoller notre mosaïque du support temporaire.
Pour la chaux nous attendrons qu’elle devienne sèche et dure.
Nous allons immobiliser la mosaïque en y collant à sa surface deux textiles:

  • le premier textile sera une gaze ou de la tarlatane (textile de couture) qui sera collé directement avec de la colle de peau de lapin.

    colle peau de lapin

    colle peau de lapin

  • le deuxième sera fait de coton un vieux drap par exemple collé aussi avec la colle de peau de lapin.
  • Une fois la colle bien sèche, retirer la mosaïque et bien nettoyer l’envers des tesselles de toutes trace de chaux, argile ou plastiline.

La colle de peau de lapin : Elle est fabriquée comme son nom l’indique avec de la peau de lapin, elle est hydrosoluble est très résistante et adhésive quand elle est sèche. lorsque elle est froide en dessous de 20° elle est gélatineuse et il faut donc la chauffer au bain marie pour l’appliquer. Vous pouvez en trouver en magasin de beaux arts.

Pose définitive de la mosaïque

Maintenant notre mosaïque peut être :

  • soit posée sur un lit de ciment colle ou de mortier
  • soit coulée dans un moule avec du mortier
  • ensuite avec de l’eau chaude et du détergent nous décollerons les deux textiles et éventuellement nous réaliserons un joint.

Jacques