Les 6 méthodes en mosaïque

méthode directe marbre

Vous avez certainement entendu parler de différentes méthodes utilisées pour faire des mosaïques, nous allons voir les six principales. Le choix d’une technique se fait en  fonction du travail à réaliser, de la matière utilisée.

Les méthodes directes

Sur le principe la mosaïque est réalisée à l’endroit, c’est à dire les pièces sont collées la belle face en l’air, ce qui à l’avantage de visualiser le résultat au fur et à mesure de la réalisation.

1 – La méthode directe simple :

 

Les tesselles sont directement collées à leur place définitive sur le support, en utilisant la colle adaptée (au support).

C’est la façon la plus simple de réaliser une mosaïque, on choisit de préférence des matières qui ont la même épaisseur, le plus souvent c’est sur un support en bois pour réaliser un tableau, en utilisant une colle mosaïque vinylique.

Il est aussi possible d’utiliser des matières d’épaisseurs différentes, sauf si c’est une surface horizontale (table ou sol) où les différences de niveaux seraient dérangeantes.

vous pouvez consulter cet article un tutoriel pour la méthode directe

2 – La méthode directe avec rattrapage de niveau :

Dans ce cas le principe reste le même mais nous utilisons des matériaux d’épaisseurs différentes, et nous recherchons à obtenir une surface plane. Pour corriger ces différences nous utiliseront une colle texturée, ciment colle ou mortier le plus souvent, et nous enfoncerons plus ou moins chaque tesselle de manière à conserver une planéité.

3 – La méthode directe sur filet :

La mosaïque est réalisée sur un filet de fibre de verre, ensuite la mosaïque et son filet seront collés sur le support définitif.

Cette méthode à plusieurs avantages, c’est la meilleure technique pour les mosaïques extérieures en raison de sa résistance aux intempéries, cela permet de réaliser une mosaïque en plusieurs morceaux pour un grand format sur votre espace de travail réduit, cela permet aussi de réaliser confortablement ses mosaïques bien installé dans son atelier au lieu de rester des heures à genoux pour une mosaïque de sol.

 

Les méthodes indirectes

Le principe est de travailler en collant les tesselles à l’envers sur un support provisoire, poser sa mosaïque et ensuite retirer le support provisoire, l’objectif étant d’obtenir une surface plane avec des matériaux irréguliers en épaisseurs.

4 – Méthode indirecte avec des « matières lisses » :

J’entends par « matière lisse » des tesselles dont la belle face est plane, comme du carrelage, et donc facile à coller. La plupart du temps le support provisoire utilisé est du papier kraft, avec une colle à papier peint. La mosaïque sera ensuite : soit appliquée sur un mortier épais en place, soit le mortier sera coulé sur l’envers afin de former un gros carreau de mosaïque. L’utilisation de la colle à papier peint permet après séchage de retirer le papier avec de l’eau.

 

A noter : il existe une variante, certains utilisent comme support provisoire un film adhésif transparent.

5 – Méthode indirecte avec des « matières irrégulières » :

Par exemple le marbre ou les émaux Vénitiens. Le principe est le même mais le support provisoire sera de la tarlatane, ou un filet, et il faudra utiliser une colle hydrosoluble épaisse qui comble les irrégularités de la matière.

 

6 – La méthode de reproduction souvent appelée méthode  de Ravenne :

Cette méthode est un mix de la méthode directe et indirecte, c’est essentiellement pour faire des travaux de reproduction à l’identique de mosaïques antiques, avec des émaux vénitiens ou des marbres.

Chaque morceau est enfoncé dans un support mou (chaux ou plastiline) à l’endroit dans sa position définitive, ensuite les tesselles sont immobilisées provisoirement sur la belle face avec un textile et de la colle de peau de lapin, le support mou est retiré, la mosaïque est coulée ou posée et enfin le textile est retiré.

Conclusion :

Je pense que cet article vous permettra de comprendre le but des diverses méthodes, et vous permettra de choisir à l’avenir la méthode la plus adaptée.

Si quelques points vous semble obscurs n’hésitez pas à poser une question !

Jacques

 

46 comments

  1. lydie dit :

    Bonjour,
    J’ai pour projet de créer une plaque funéraire carré en mosaïque et d’y intégrer une photo au milieu en la recouvrant de résine.
    Ma plaque est en béton, quelle mosaïque puis je utiliser et quelle est la technique la plus appropriée à votre avis?

    Merci

  2. Diana dit :

    quelles tesselles on emploie pour une terrasse extérieure ?
    ou lequelles sont exclues pour l’extérieur ?
    merci

    Diana

  3. Aicha dit :

    Bonjour,merci pour votre générosité,moi je veux couvrir un poto de véranda avec des galets ,que me conseiller vous?

  4. manesse dit :

    Bonjour,
    Je desire faire une table d’interieur en fer forge.
    Est il possible de coller la mosaique sur un plateau metalique?.
    Sinon que me conseillez vous
    Merci de votre aide

  5. bouclette dit :

    mustapha:

    voila ,je voulais essaiyer une travail sue le mur du l interieurs de ma maison , ,sur le holl ,dans le salon ,aussi la salle a manger a votre opinion je dais choisir quoi comme art /une pays ou une seule motife poison ext j attandre votre aide en plus il faut que tu sache que je suis une artiste peintre ,mais vriment j ai jamais fais cette methode de mosaique mille merci cher monsieur ;

  6. joncour dit :

    vox explications sont simples et nettes.merc.i y’a pas ton prénom

  7. mustapha dit :

    voila ,je voulais essaiyer une travail sue le mur du l interieurs de ma maison , ,sur le holl ,dans le salon ,aussi la salle a manger a votre opinion je dais choisir quoi comme art /une pays ou une seule motife poison ext j attandre votre aide en plus il faut que tu sache que je suis une artiste peintre ,mais vriment j ai jamais fais cette methode de mosaique mille merci cher monsieur ;

    • Bonjour,
      en ce qui concerne le motif cela dépend des goûts de chacun, mais puis que vous êtes peintre, le choix est le même que si vous faisiez une peinture.
      La seule différence peut être le résultat est plus massif qu’un tableau, essayer peut être de choisir un motif assez sobre, épuré.
      j’espère vous avoir aidé.
      jacques

  8. mustapha dit :

    salut , jaime bien cette technique surtout la mosaique ,je vouler la pratique avec une ptite oeuvre mille merci amities

  9. laurent dit :

    bonsoir Maitre Jacques
    merci pour vos explications , néanmoins voilà , je ne sais pas quel support utiliser , pour mes 2 tables en fer , donc à usage extérieur , j étaie un peu , j ai les 2 ossatures en fer , mais de plateaux , que me proposez- vous d utiliser pour poser la mosaïque .
    merci d avance .

  10. Séverine dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos idées et vos conseils.
    Je dois réaliser une mosaïque de 0.6x2m sur le mur extérieur de ma maison.
    Il me p
    Quelle serait la meilleure méthode ?
    Merci

    • Bonjour,
      moi je vous conseille la méthode directe sur filet, cela vous permettra de travailler tranquillement sur une table, vous partager votre travail en plusieurs parties que vous collerez sur votre mur au ciment colle.
      jacques

  11. mapa dit :

    bonjour
    Je fabrique des mosaïques avec de l’ardoise naturelle et je les fais en general à même les murs ou sols.Je veux faire des panneaux de 2 m sur 2 m et pour pouvoir les transporter je cherche la meilleure façon de réaliser cela.Les panneaux sont trop lourds à transporter et j’ai peur que sur un filet les morceaux d’ardoise soient trop lourds (differences de taille) et épaisseur des morceaux d’ardoise), je pensais donc utiliser les films adhesifs transparents.Auriez vous un conseil à me donner?
    Merci et bonne journée

    • Bonjour,
      effectivement cela va être lourd, à mon avis entre 30 et 60 kg par panneaux !
      Les morceaux d’ardoises pourrais tenir si vous les collez bien, vous pouvez en plus coller de l’adhésif sur la belle face pour sécuriser un peu plus.
      Le soucis pour moi c’est la manipulation, si vous soulevez le panneau par les angles le poids risque de décoller les morceaux de ces même angles.
      Vous pouvez aussi au lieux de renforcer avec de l’adhésif, utiliser deux textiles, collé avec de la colle de peau de lapin, un de style gaze en premier recouvert d’un second en coton comme un drap de lit, le tout imprégné de cette colle qui durcie au séchage. Ensuite une fois posé la colle se retire à l’eau chaude.
      Je vous suggère de faire des panneaux plus petit, plus facile à manipuler d’autant que vous aurez du mal à trouver du filet de plus d’un mètre de large, il vous faudra donc doubler le filet en le croisant.
      Jacques

  12. […] vous renvoie d’abord à l’article qui traite des différentes méthodes : article : Les 6 méthodes en […]

  13. […] vous renvoie d’abords a l’article qui traite des différentes méthodes : article : Les 6 méthodes en […]

  14. Alexandra dit :

    Bonjour Jacques,
    Pourriez-vous réaliser un article ou une vidéo sur l’ utilisation de la méthode directe sur filet? et sur la méthode avec le papier kraft, mosaïque à l’envers?
    J’ai déjà vu quelques vidéos, mais, sans commentaire, sans détails sur les produits à utiliser, ce n’est donc pas encore tout à fait clair pour moi.
    Merci Jacques.
    ~~ Alexandra ~~

  15. Nathy dit :

    Bonjour Jacques et merci beaucoup pour votre réponse.
    Je vais donc essayer avec de l’essence F ou de l’acétone si besoin.

    Bonne journée
    Nathy

    • De rien j’espère que cela va marcher
      jacques

      • Nathy dit :

        Bonsoir Jacques,

        Voici le verdict pour la colle derrière certaines tesselles.
        Après plusieurs essais (essence F, acétone…) la solution la mieux adaptée est celle de mettre des cristaux de soude sur l’envers des tesselles encollées et de verser par dessus de l’eau bouillante.
        Je laisse plusieurs heures et je recommence autant de fois que nécessaire. (ce que je n’avais pas fait les premières fois car j’ai voulu aller trop vite).
        Par contre il faut que je nettoie les tesselles une par une en frottant la colle qui reste malgré tout accrochée. Il faut un peu de patience, de la persévérance et un peu d’huile de coude… Mais comme elle est molle ça fonctionne. De plus cela évite les émanations de produits…

        A très bientôt

  16. Nathy dit :

    Bonsoir Jacques,

    J’ai acheté dans un magasin de bricolage des tesselles en pâtes de verre sur filet (promo super intéressante pour débuter).
    J’ai détaché les tesselles de leur filet mais il reste de la colle sur l’envers de celles ci. Faut il que je nettoie mes tesselles ? Si c’est le cas, je ne sais pas comment. La colle part difficilement même avec de l’eau chaude et des cristaux de soude.
    N’y aurait il pas un produit miracle qui dissout cette colle ?

    Merci beaucoup de votre réponse.
    Bonne soirée.
    Nathy

    • Bonjour,
      normalement avec de l’eau bouillante et un détergent, remuer avec une spatule puis rincer.
      Si la colle ne veux pas partir, regarder si cela provoque des différences de niveaux à la pose, s’il y en a pas laisser la colle.
      Tous le fabriquant n’utilisent pas les mêmes colles, sinon essayer essence F, ou acétone, il faut trouver le produit qui attaque cette colle faire donc des éssais.
      jacques

  17. Alexandra dit :

    Bonjour Mr Jacques,
    Tout d’abord, merci pour vos précieux conseils,
    il est clair que pour les contours, j’aurai du mettre au bord des tesselles non cassées,
    y compris pour le contour de mon dessin je pense..?
    j’ai remarqué mon erreur une fois le travail terminé…
    Pour mes prochaines réalisations, j’appliquerai cela et, pour les yeux,
    c’est peut-être aussi parce qu’ils sont en verre, j’ai voulu mélanger les matières…

    J’ai une autre petite question,
    Est-ce que le mortier-colle et le mortier joint hydrofuge poudre parexlanko sont suffisants, cette marque propose-t-elle des produits de qualité?
    Puis-je les utiliser pour ma plaque sur support en pierre naturelle, grès cérame?
    Je pensais rajouter un apprêt colle PVA?
    J’espère que je ne vous ennuie pas en tout cas, avec toutes mes questions,…

    Encore Merci pour tout Jacques,
    ++++ je vais de ce pas voir votre dernier sujet sur les techniques de coupes à la pince.
    MERCiiiii !! A bientôt,
    ~~Alexandra~~

  18. Alexandra dit :

    Bonjour Mr Jacques,
    Comment puis-je insérer mes photos?? dans le petit cadre en haut puis dans mon texte? j’ai procédé comme habituellement mais je n’ai pas réussi !?
    Merci.
    Alexandra

  19. Alexandra dit :

    Bonjour Mr Jacques,
    J’aurai besoin de bons conseils, si vous avez un peu de temps à me consacrer bien sur…
    J’aimerai savoir quels support/mortier colle/joint et peinture
    seraient le mieux adapté pour réaliser une plaque funéraire?
    Je vais utiliser des émaux de Briare.
    Merci Jacques.
    ~~Alexandra~~

    • Pour une plaque funéraire,
      il faut une bonne résistance aux intempéries, et un support lourd pour la résistance au vent.
      Personnellement j’utiliserai comme support soit une pierre naturelle marbre, ardoise, calcaire (vous pouvez récupérer cela chez des marbrier) ou un grand carreau de carrelage en grès cérame.
      Ensuite utiliser une méthode directe avec utilisation de ciment colle de très bonne qualité.
      jacques

  20. Alexandra dit :

    Bonjour Mr Jacques,

    Super vos nouveaux articles, cela va m’être bien utile,très pratique,surtout continuez…
    J’ai réalisé ma 1ère « oeuvre », une chouette, support wedi en 20/20, émaux de Briare, puis,
    j’ai commençé 2 cadres(j’avais juste quelques chutes,c’était un essai..)
    avec pince japonaise et émaux de Briare,
    (et même à la pince…à épiler!! pas de perte!!!) Bref,
    Apparement, c’est la méthode la plus simple pour débuter,
    hélas, je n’ai pas encore vu la technique avec la marteline et le tranchet, je n’ai pas encore le matériel…

    Je trouve votre blog intéressant, idéal pour les personnes comme moi qui veulent se lancer, et apprendre en autodidacte, merci Jacques. A bientôt.
    ~~Alexandra~~

    • Bonjour Alexandra,
      c’est bien se lancer c’est le plus compliqué !
      Ensuite avec la pratique ont avance obligatoirement, je suis content que tu trouves de l’intérêt à ce blog. Tu peux envoyer des photos de ton travail cela encouragerai certainement ceux qui encore n’osent pas !
      jacques

      • Alexandra dit :

        Bonjour Jacques, oui, je vais essayer de joindre quelques photos de mon travail.
        Chose à part, pourriez-vous me confirmer svp,si il est nécessaire de posséder le diplôme de carreleur-mosaïste pour se mettre à son compte? Merci.
        A très bientôt pour les photos, vous pourrez me donner votre avis, il m’intéresse vivement.
        Alexandra

        • Le diplôme est obligatoire seulement dans le cadre d’une construction neuve ou il y a obligation de garantie décennale, mais le problème est facilement contournable il suffit de faire poser la mosaïque par un carreleur professionnel et c’est sa garantie décennale qui sera appliquée. Le diplôme de carreleur mosaïste étant une formation de carreleur ou la plupart du temps l’option mosaïste consiste a poser de la pâte de verre en feuille de 30×30 cm.

          • Alexandra dit :

            Merci de votre réponse,
            Voici quelques photos,
            c’est un peu dommage de les afficher comme cela, ce n’est pas terminé pour l’instant,
            vivement que je commande mes prochains émaux et, surtout,
            que je puisse aller en récupérer à Briare,
            bonne fin de journée à vous,
            je compte sur vous pour me donner sincèrement votre avis de professionnel.
            N’oublions pas que ce sont mes toutes 1ères réalisations…
            A bientôt, Alexandra
            PS: …je n’arrive pas à coller mes photos ??!

          • Mosaïque d’Alexandra
            mosaique_alexandra
            Bon travail pour une première mosaïque, les joints sont assez régulier.
            Les points à améliorer :
            le tour, la finition est très importante, soit faire un cadre avec des baguette de bois par exemple ou bien essayer d’utiliser à chaque fois un bord de tesselle qui n’a pas été coupé pour obtenir des bords bien rectiligne, ou bien entourer avec un rang de tesselles entières.
            Le fond : sur la partie du bas il y a un bon contraste, mais pour la partie supérieure le fond ne contraste pas assez avec le tour des yeux marron de la chouette, cela gène la visibilité du motif, d’abords par le manque de contraste et aussi par le mélange de couleur foncé et claires dans ce fond.
            Ceci dit ce sont des erreurs normales lorsque l’on débute !
            jacques

  21. kinette dit :

    merci pour cet article. je vais m’attaquer a un desssus de table en picassiette, et donc choisir la méthode n°2 directe avec rattrapage de niveau. j’utilise habituellement de la colle à carrelage en pâte, avec plus ou moins d’épaisseur selon les morceaux et mes poteries extérieures n’ont pas bougées. j’ai fait un tour chez mon fournisseur de materiaux et j’y ai vu de la colle à carrelage « haute performance » pour intérieur et extérieur en poudre. c’est un mortier colle qui contient du ciment.elle Est ce la même chose que la « colle structurée »? mon problème: la préparation ne se conserve pas d’une séance à l’autre et une prise relativement rapide ,donc peu de temps pour se raviser. bref j’hésite quelle colle adopter?tous les avis seront les bienvenus.

    • Personnellement j’utiliserai aussi la méthode directe avec rattrapage de niveau. Pour info tout les ciments colle ou mortiers colle sont à base de ciment, ce sont effectivement des colles structurées. Ensuite il y a deux type de conditionnement soit tout prêt en pot, soit en poudre à mélanger à de l’eau. Moi personnellement j’utilise la poudre, et je prépare de petites quantité au fur et à mesure, (suivant le travail il m’arrive de préparer juste une cuillère à soupe), si cela vous dérange orientez vous vers une colle en pot toute prête, mais vous ne pourrez pas jouer sur la consistance de la colle (plus ou moins fluide). Dans tous les cas choisir un ciment colle interieur/extérieur de très bonne qualité (si possible déformable), moi j’utilise la marque mapei dans l’atelier, comme sur notre boutique internet le nom du produit Mapei keraflex S1. Mais si vous êtes satisfaite de votre colle carrelage en pâte pourquoi changer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *