Pensez a laisser un commentaire, vous pourrez ensuite télécharger l'article au format PDF uniquement les article édités après le 18/10/2013 !

Vous avez certainement entendu parler de différentes méthodes utilisées pour faire des mosaïques, nous allons voir les six principales. Le choix d’une technique se fait en  fonction du travail à réaliser, de la matière utilisée.

Les méthodes directes

Sur le principe la mosaïque est réalisée à l’endroit, c’est à dire les pièces sont collées la belle face en l’air, ce qui à l’avantage de visualiser le résultat au fur et à mesure de la réalisation.

1 – La méthode directe simple :

 

Les tesselles sont directement collées à leur place définitive sur le support, en utilisant la colle adaptée (au support).

C’est la façon la plus simple de réaliser une mosaïque, on choisit de préférence des matières qui ont la même épaisseur, le plus souvent c’est sur un support en bois pour réaliser un tableau, en utilisant une colle mosaïque vinylique.

Il est aussi possible d’utiliser des matières d’épaisseurs différentes, sauf si c’est une surface horizontale (table ou sol) où les différences de niveaux seraient dérangeantes.

vous pouvez consulter cet article un tutoriel pour la méthode directe

2 – La méthode directe avec rattrapage de niveau :

Dans ce cas le principe reste le même mais nous utilisons des matériaux d’épaisseurs différentes, et nous recherchons à obtenir une surface plane. Pour corriger ces différences nous utiliseront une colle texturée, ciment colle ou mortier le plus souvent, et nous enfoncerons plus ou moins chaque tesselle de manière à conserver une planéité.

3 – La méthode directe sur filet :

La mosaïque est réalisée sur un filet de fibre de verre, ensuite la mosaïque et son filet seront collés sur le support définitif.

Cette méthode à plusieurs avantages, c’est la meilleure technique pour les mosaïques extérieures en raison de sa résistance aux intempéries, cela permet de réaliser une mosaïque en plusieurs morceaux pour un grand format sur votre espace de travail réduit, cela permet aussi de réaliser confortablement ses mosaïques bien installé dans son atelier au lieu de rester des heures à genoux pour une mosaïque de sol.

 

Les méthodes indirectes

Le principe est de travailler en collant les tesselles à l’envers sur un support provisoire, poser sa mosaïque et ensuite retirer le support provisoire, l’objectif étant d’obtenir une surface plane avec des matériaux irréguliers en épaisseurs.

4 – Méthode indirecte avec des « matières lisses » :

J’entends par « matière lisse » des tesselles dont la belle face est plane, comme du carrelage, et donc facile à coller. La plupart du temps le support provisoire utilisé est du papier kraft, avec une colle à papier peint. La mosaïque sera ensuite : soit appliquée sur un mortier épais en place, soit le mortier sera coulé sur l’envers afin de former un gros carreau de mosaïque. L’utilisation de la colle à papier peint permet après séchage de retirer le papier avec de l’eau.

 

A noter : il existe une variante, certains utilisent comme support provisoire un film adhésif transparent.

5 – Méthode indirecte avec des « matières irrégulières » :

Par exemple le marbre ou les émaux Vénitiens. Le principe est le même mais le support provisoire sera de la tarlatane, ou un filet, et il faudra utiliser une colle hydrosoluble épaisse qui comble les irrégularités de la matière.

 

6 – La méthode de reproduction souvent appelée méthode  de Ravenne :

Cette méthode est un mix de la méthode directe et indirecte, c’est essentiellement pour faire des travaux de reproduction à l’identique de mosaïques antiques, avec des émaux vénitiens ou des marbres.

Chaque morceau est enfoncé dans un support mou (chaux ou plastiline) à l’endroit dans sa position définitive, ensuite les tesselles sont immobilisées provisoirement sur la belle face avec un textile et de la colle de peau de lapin, le support mou est retiré, la mosaïque est coulée ou posée et enfin le textile est retiré.

Conclusion :

Je pense que cet article vous permettra de comprendre le but des diverses méthodes, et vous permettra de choisir à l’avenir la méthode la plus adaptée.

Si quelques points vous semble obscurs n’hésitez pas à poser une question !

Jacques