Table en mosaïque

Les beaux jours enfin arrivent et je crois savoir que quelques uns d’entre vous projettent de réaliser une table de jardin pour partager d’agréables moments en famille.

Je vais donc vous donner quelques conseils pour vous aider à lancer votre chantier, afin que vous évitiez au maximum les mauvais choix !

Tout d’abord posons les données du problème

Table en mosaïque
Table en mosaïque, émaux de Briare, piétement fer forgé (1m x3m)

Les principales caractéristiques aux quelles doivent répondre votre travail sont :

  • Solidité. Même si vous n’envisagez pas de danser sur votre table, elle doit avoir une bonne résistance afin de bien vieillir sans fissuration, ni autre désagrément du même genre.
  • Résistance aux intempéries. La plupart du temps ce genre de table reste fixe et se trouve exposée aux caprices du temps, soleil, pluie, gel, cela impose d’avoir une table qui puisse résister le mieux possible.
  • Entretien facile. Hé oui si vous faites une table c’est pour l’utiliser et elle doit être facile à nettoyer, cela vous permettra d’en profiter au maximum et de ne pas avoir un malaise, si un petit bout de choux renverse sur votre précieux travail le contenu de son assiette!
  • Poids. Cela dépends de votre projet votre table doit elle être mobile ? si oui il faut quelle ne soit pas trop lourde.

La structure de la table

-1- La table en béton

Elle va être solide, mais elle sera lourde, suivant les dimensions elle va peser plusieurs centaines de kg ! difficile de la déplacer fréquemment. Deux techniques : soit vous réalisez votre mosaïque en méthode indirecte et vous coulez  le béton sur son envers, soit vous réalisez le plateau de béton et vous réalisez la mosaïque dessus après. Si vous utilisez des produits compatibles extérieur, elle résistera très bien dans le temps.

L’épaisseur du plateau dépend de sa taille, pour de petite table il vous faudra quand même compter au minimum, 3,5 cm d’épaisseur et prévoir une armature pour armer le béton, moi j’utilise du treillis soudé pour les dalles de 10 à 20 cm (maille), pour une grande table il faudra augmenter l’épaisseur à 5 cm minimum et des fers à béton de 6 à 8 mm. La qualité de votre béton est déterminante pour la solidité, utiliser un béton dosé minimum à 350 kg de ciment par m3 (soit 1 volume de ciment pour 2 volumes de sable et 3 volumes de gravier)

Poids d’un plateau de 1m par 2m de 5cm d’épaisseur : (1x2x0.05)x2500= 250kg en 8 cm cela donne 400 kg

Vous pouvez ajouter du sikalatex au béton (additif liquide) ce qui améliore ses propriétés et éventuellement des fibres de verre.

-2- La table en bois marine

Personnellement je déconseille cette solution, à moins que cette table soit destinée à un usage intérieur ou extérieur mais couvert. Utiliser un contreplaqué marine de 22 mm et réaliser éventuellement des renforts  périphériques et transversaux en bois. L’avantage est le gain en poids.

 

-3- La table support métal

Il faut réaliser un cadre pour le tour de la mosaïque, qui contiendra une tôle sur laquelle vous collerez la mosaïque, des renforts transversaux métalliques seront posés sous le plateau pour éviter à la tôle de fléchir. Il vous faudra utiliser une colle qui reste souple, Mapei keralastic ou à défaut du mastic PU.

Le gain en poids par rapport à une table en béton est appréciable.
A éviter : Faire le cadre en métal avec un support bois, vous aurez des fissurations entre le cadre et la mosaïque à cause de la différence de dilatation entre le bois et le fer.

-4- La table avec plateau en panneau wedi

wedi
panneau wedi

La marque Wedi propose des panneaux que vous pouvez utiliser comme support de table en différentes épaisseurs, il s’agit de panneaux de polystyrène extrudé recouvert de d’une trame en fibre de verre elle même recouverte d’un ciment plastifié. Ils sont généralement utilisés dans la fabrication de salle de bain, parfaitement étanches ils sont faits pour être carrelés.
Ce produit à deux intérêts principaux le poids et la résistance à l’humidité.

nidaplast
panneau de nidaplast

-5- La table avec plateau en résine époxy

Comme dans le cas d’une table en béton vous allez utiliser la méthode indirecte, ensuite sur l’envers de la mosaique vous ferez une couche pour égaliser le dessous de vos tesselles avec un mortier normal, une fois cette surface bien plane, nous appliquerons du mat de verre avec de la résine époxy à 400 gr par m², sur le mat de verre nous poserons du nidaplast d’au moins 2 cm d’épaisseur qui sera couvert a son tour d’une couche de mat de verre et de résine époxy encore a 400 gr par m². Le gain en poids par rapport à un plateau béton est d’environ 40%.

Le choix des matériaux

  • Les matières recommandées doivent être lisse au maximum pour un entretien facile et insensible à l’humidité :
  • Les grès cérames émaillés ou non (émaillés plus facile d’entretien).
  • Les émaux de Briares
  • Les émaux de verre et les pâtes de verre (ces derniers sont plus fragiles !)
  • Le verre convient aussi mais il faut tenir compte de sa faible résistance aux chocs
  • Les pierres naturelles, conviennent aussi mais pour un entretien plus aisé il faudra choisir des surfaces le plus lisse possible et faire un traitement anti-tâche et anti-humidité.

Évitez la faïence et les terres cuites qui absorbent l’eau !

Voilà je pense que vous avez suffisamment d’informations pour vous lancer, et envisager d’agréables moments de vie autour d’une jolie table.

Jacques

 

24 réponses pour “Comment réaliser une table de jardin en mosaïque”

  • Bonjour
    Merci pour ce site très intéressant. Voici mon souci :
    J’ai fait un dessus de table avec des émaux de briare que je compte coller au ciment colle sur du wedi. C’est pour une table bistrot avec un pied en fonte. Le plateau fera 58 cm de diamètre. J’ai prévu une plaque de wedi d épaisseur 2 cm. Est ce suffisant Ou dois-je utiliser du 3 cm d’épaisseur ? J’espère que vous pourrez m’aider car je n’ai pas l’habitude de faire des tables et je n’arrive pas à trouver ces renseignements précis sur les autres sites.
    Merci d’avance
    Joëlle

  • Bonjour,
    Je voudrais vous remercier pour vos conseils et votre sympathie. Avec tout ça, les beaux jours arrivant, je pense que je vais commencer ma table de jardin.
    Cordialement,
    Carlos

  • Bonjour,
    Je viens de finir un projet d’une table en mosaïque 100×170 cm en marbre sur un socle en fer forgé plein et j’ai choisi le support béton et une épaisseur sans mosaïque de 5 cm et je vous le confirme c’est lourd très lourd. J’aimerais finalement pour mon futur projet choisir le Wedi mais je ne sais pas quelle épaisseur vous utilisez pour une table de 100×170, sachant que je la fixerais aussi sur un socle en fer forgé plein.
    Cordialement,
    Dominique

  • Bonjour,
    Je souhaire realiser une mosaique sur un buste en pvc, comment faudrait il preparer le support avant de se lancer dans lecollage de la mosaique ?
    J’ai envisagé le collage de bande de platre, la sous couche en colle (mais laquelle ?), si vous avez d’autres ideés, elles seront les bienvenues 🙂
    Caroline

  • Bonsoir.

    J ai fait une jolie table en mosaïque, mais Le joint étant poreux, je suis déçue du resultat .Peut on mettre un vernis dessus ?
    D autre part j ai collé les tes selles pour le tour de table avec du silicone
    Puis aussi jointer avec ?,,
    Merci pour toutes vos explications très utiles .

    • Bonsoir
      si vos joints sont poreux il existe des produits il me semble pour appliquer dessus voir un marchand de matériaux.
      Le silicone n’est pas adapter pour faire les joints oe collage à la limite mais pas plus
      jacques

  • Bonjour,

    Peut-être la question a déjà été abordée mais je me perd sur les forums et je ne parviens pas à trouver une réponse claire…
    Je suis toute novice en Mosaïque et j’ai une question toute bête…
    J’ai trouvé une petite table ronde en agglo que j’aimerais recouvrir en mosaïque pour mes enfants (elle restera donc à l’intérieur): Que faut il appliquer sur le plateau avant d’y coller les émaux ?
    Merci.
    Cordialement.
    Tatiana S.

    • Bonjour Tania
      si le bois est peints je vous conseille de le rayer profondément avec un papier verre gros
      si il est brut pas besoins de passer quoi que ce soit si vous tennez à passer une couche pour accrocher passer un mélange de colle vinylique 1/3 colle 2/3 eau
      jacques

  • Bonjour,
    J’ai une table en fer forgé avec plateau en mosaïque abimé par le gel. Je veux donc enlever la mosaïque et en refaire une. Comment bien préparer mon support après avoir enlevé l’ancienne mosaique? Un ciment pour lisser le fonds suffit t’il? Faut il prévoir une autre protection avant de déposer la colle? Et enfin, quel materiau mosaique résiste le mieux aux intempéries ? Je pensais que la pâte de verre n’était pas du tout conseillé
    Merci pour vos conseils avisés

    • bonjour vous pouvez utiliser un mortier le ciment colle que vous allez prendre pour coller les tesselles.en ce qui concerne les matières vous pouvez utiliser la pâte de verre bien quelle soit fragile je vous conseillerais plutôt des émaux de Briare des émaux de verre un grès cérame mat ou émaillé.Jacques

  • Bonjour Jacques, quelle épaisseur préconisez vous pour le wedi?
    Connaissez-vous d’autre structure alvéolaire ou on est pas obligé d’utiliser du mat de verre? Il y a les panneaux ALCOPAN en aluminium, je ne sais pas si vous connaissez.
    Merci

    • Bonsoir Jessica,
      plateau de table en wedi 40 à 50 mm
      pour l’alcopan je choisirais 25 petite (mais je n’ai jamais utilisé ce matériaux)
      50 mm pour une table grande pour plus de rigidité
      la résistance au poids est peu différente voir caractéristique dessous :
      épaisseur 25mm poids 5.4 kg/m² rigidité 12.5 kn/m²
      épaisseur 50mm poids 7.3 kg/m² rigidité 46.5 kn/m²
      sinon vous avez le béton mais très lourd le contreplaqué légers et résistant mais aime pas trop l’extérieur
      bonne soirée
      jacques

  • Bonsoir,
    Je viens de lire votre article très intéressant sur les plateaux de table en mosaique. J’ai déjà fait des tables avec un fond en contreplaqué marine. Cette fois ci, j’ai acheté un panneau de Wedi, mais chez Point P, ils n’ont pas su me conseiller pour la fixation sur le pied métallique. Peut-on visser, doit-on mettre des chevilles dans ce matériau. Je ne sais comment faire tenir ce plateau, et du coup, je n’ai pas commencé ma table. Peut-etre pourrez-vous m’éclairer ? Merci d’avance.

  • Bonjour Jacques,

    Pour le retard tu es tout excusé, je sais bien qu’on ne peut pas être toujours disponible pour tout et en plus là ce sont les vacances d’été, donc tout est au ralenti.
    Merci pour ta réponse, je t’envoie des photos de ma table sur ton blog ainsi tu pourras me donner ton avis éclairé ;-))

  • Merci Jacques pour tous ces bons tuyaux qui nous sont fort utiles ! Je viens justement de terminer ma première mosaïque qui est une table de jardin. J’avais commencé une mosaïque dans le passé mais que j’avais du abandonner car elle se situait sur un mur près d’une piscine, mais ayant vendu la maison elle était restée inachevée. Donc j’avais encore un certain nombre de tesselles que j’ai voulu utiliser pour cette table en marbre un peu fendue que j’ai eu envie de réhabiliter en mosaïque. Je me suis lancée sans savoir si j’aurais assez de tesselles et effectivement au bout de peu de temps je suis tombée en rupture de stock ;-))) j’ai donc commandé à ta boutique des couleurs qui me manquaient et ai à cette occasion pu bénéficier de conseils d’Elisabeth que je remercie encore pour sa gentillesse.
    Dans ce travail qui m’a bien plu, j’ai quand même rencontré quelques problèmes car je l’ai réalisé en méthode directe avec du ciment colle, et donc parfois mon ciment était trop liquide et les tesselles s’enfonçaient trop, parfois il était trop épais et les tesselles dépassaient ! D’autre part j’ai fait cette mosaïque en quasi totale improvisation ce qui fait que le dessin central n’est pas superbe, je l’avais dessiné au fusain tout au début mais il s’était plus ou moins effacé avec le temps et les intempéries, car la table est dehors, du coup la tortue aquatique est moins belle que je l’aurais voulu, Mais bon pour un début je ne suis pas trop mécontente. Par contre au niveau jointoyage, je voudrais savoir si je dois vraiment gratter certaines tesselles qui sont un peu recouvertes par le joint ou pas, car j’ai commencé à gratter mais je crains de faire ressortir les différences de niveaux. Tes conseils seront les bienvenus. Merci d’avance. Je voudrais passer des photos de ma table pour te permettre de me faire tes critiques mais je ne sais pas comment faire…

    • désolé pour le retard dans mes réponses mais j’étais absent et sans possibilité de consulter le blog.
      Bonjour Aline et merci de ton commentaire,
      si les tesselles recouvertes de joint ne perturbent pas l’aspect esthétique, ne grattes pas !
      en résumé il faut faire un juste milieu entre les différences de niveaux et l’aspect visuel.
      Tu peux envoyer des photo avec le formulaire de contact du blog
      jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *