Votre premier travail en mosaïque

Si vous n’avez jamais fait de mosaïques ou si vous êtes débutant, ces quelques conseils, ont pour but de vous éviter les erreurs les plus courantes des novices.

Pourquoi ces quelques recommandations sont nécessaires ? Simplement parce que l’ecueil principal est qu’en débutant nous avons du mal à nous projeter et à visualiser dans notre esprit le résultat final de notre projet.

outils pour la mosaïque

photo des outils du débutant

 

Les 7 erreurs à éviter :

 

  • 1  Le choix du modèle

Soyez raisonnable et choisissez un modèle qui n’est pas trop chargé, qui ne comporte pas de petits détails qui seront difficiles à réaliser et risquent de ne pas produire l’effet escompté. Pour un premier travail reproduire une mosaïque déjà réalisé dont on dispose d’une photo, peu être judicieux cette solution permet de visualiser le résultat recherché et de s’appliquer à l’obtenir. (voir article : Comment devenir créatif, créer ses modèles de mosaïque, 7 sources d’inspiration)

  • 2  Le format choisis

A mon avis le bon format pour un premier travail et d’environ 20×20 cm la taille d’un dessous de plat, pourquoi ? Parce qu’au début de votre apprentissage vous allez rapidement faire des progrès conséquents. Si vous vous attaquez à un grand plateau de table par exemple le résultat va mettre en évidence votre progression, le début risque d’être moyen alors que l’autre côté sera de bien meilleure qualité, le résultat global risque d’être décevant.

  • 3  La méthode à utiliser

Toujours commencez avec un objectif modeste, utilisez donc la « méthode directe » : En résumé utilisez un support bois, tracez le motif directement dessus, et collez vos morceaux avec une colle mosaïque vinylique ( liquide et blanche), terminez avec du ciment joint pour carrelage.

  • 4  La matière

Les débutants se tournent le plus souvent vers la faïence, à tord ce n’est pas le plus facile, moi je vous conseille d’utiliser les Émaux de Briare, ou le grès cérame, la pâte de verre étant plus capricieuse et plus difficile à maîtriser. (acheter des carreaux ou tesselles)

  • 5  Les contraintes techniques

Pour obtenir un bon résultat il faut tenir compte des contraintes liées à la mosaïque, appliquez vous à faire des joints relativement petits et surtout harmonieux, autrement dit les morceaux, ou tesselles doivent être rapprochés les un des autres (1 à 2 mm) et identiques sur toute la mosaïque. Si vous faites de gros joints vous allez brouiller votre motif et le rendre difficile à identifier, un peu comme une photo floue.

  • 6  Le fond

Quand au fond, de préférence uni, ou de deux ou trois couleurs très proche, il doit créer une masse homogène sur laquelle va se dessiner votre sujet. Par exemple ne pas faire un poisson, sur un fond d’eau envahie d’algues, de micro poissons et autres détails minuscules, car vous allez effacer votre sujet principal qui est le poisson, et au lieux de le voir clairement nous allons simplement le distinguer.

  • 7  Les couleurs

Limitez le nombre de couleurs, car une trop grande palette va, là encore perturber la lecture de votre mosaïque. Une règle d’or : Toujours avoir un très grand contraste entre le motif et le fond.

  • Ne pas oublier l’outillage nécessaire

Les outils dont vous devez disposer, mis à part crayons gomme, papier calque, etc.. : Une pince japonaise, ou une pince à molette, un récipient et une estèque en caoutchouc pour faire les joints. (acheter des outils)

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les adresser dans les commentaires ci-dessous.

Jacques